En matière d’urbanisme, Nantes est une ville de projets

Moderne, digitale et tournée vers l’avenir, la ville de Nantes intègre, dans son Plan Local d’Urbanisme (PLU), des enjeux particulièrement ambitieux. De nombreux quartiers sont reconvertis pour répondre aux besoins de demain, ce qui prouve que la ville renferme un potentiel important et deviendra, à terme, un pôle d’attractivité majeur – alors même qu’elle est déjà la ville la plus influente du grand ouest.

L’Île de Nantes et sa métamorphose

A l’horizon 2023, l’Île de Nantes a pour ambition de devenir un secteur particulièrement attractif à l’échelle de la ville. Aujourd’hui, compte-tenu des aménagements d’ores et déjà réalisés, on peut aisément affirmer que le projet prend forme. Le nouveau palais de justice ou encore l’école d’architecture montrent toute l’audace des personnes se préoccupant de redonner de l’élan à l’Île de Nantes. De même, le site des Machines de l’Île ou le Hangar à Bananes sont autant de lieux permettant à l’Île de Nantes d’avoir plusieurs visages. D’un côté, elle est sérieuse et institutionnelle, avec son palais de justice et ses grandes écoles. De l’autre, elle est fêtarde et artistique, sur des lieux aussi uniques que les Nefs ou La Fabrique, consacrée aux musiques contemporaines. Outre le quartier de la création, l’Île de Nantes accueillera également bientôt le nouveau CHU de Nantes et deux écoquartiers.

Le développement du modèle de l’écoquartier

Toutes les métropoles françaises l’ont compris : l’écoquartier est un modèle d’avenir sur lequel il faut absolument miser. C’est la raison pour laquelle, à Nantes, la Bottière-Chênaie est un projet bénéficiant du label. Sur 35 hectares constitués d’anciennes terres maraîchères, quelque 1 600 logements et équipements en tous genres sont construits. Sur une même zone, on aura de quoi habiter dans des bâtiments respectueux de l’environnement, scolariser ses enfants, se détendre et pratiquer le sport ou encore se promener – le tout en envisageant facilement des déplacements grâce aux transports urbains nantais, gérés par la TAN.
A Saint-Joseph-de-Porterie, un autre écoquartier de 45 hectares est créé sur le modèle de la ZAC (Zone d’Aménagement Concerté).

Des transports en commun toujours plus nombreux

L’urbanisme à Nantes est également marqué par l’omniprésence des transports collectifs, sous de nombreuses formes : les lignes de bus sont régulièrement revues pour correspondre au mieux aux besoins des habitants, le Tramway s’améliore d’année en année et d’autres dispositifs – à l’image du Busway ou du Chronobus viennent compléter l’offre.
Nantes est, en bref, une ville moderne où il fait bon vivre. Il s’agit également d’une métropole en pleine métamorphose, connaissant les enjeux futurs de la ville. Enfin, grâce à des infrastructures performantes, Nantes est une grande ville où il est facile de circuler.a